retour accueil

 

Introduction des bouillies de céréales dans le menu

Les céréales (également appelées farines infantiles) sont le premier aliment non laitier qu’on introduit dans l’alimentation des nourrissons, sous forme de bouillie ou dans le biberon.

L’apport énergétique est appréciable. Leur contenu en hydrates de carbone est relativement élevé. Elles contribuent également à l’apport en protéines, en minéraux et en vitamines, en plus des acides gras essentiels.

Elles sont partiellement hydrolysées, ce qui favorise la digestion par une amylase pancréatique (parfois pas assez développée), en plus d’une meilleure solubilité dans l’eau ou dans le lait.

Actuellement, toutes les céréales infantiles se présentent sous forme de bouillies instantanées. Les céréales qui les composent ont été traitées pour parvenir à une reconstitution immédiate avec du lait ou de l’eau pour favoriser la digestion.

Certaines préparations sont obtenues avec une seule céréale, alors que d’autres sont composées d’un mélange de plusieurs céréales.

Le gluten

Il est très important de rappeler avec insistance que certaines céréales contiennent un composant protéique appelé gluten, comme c’est le cas pour le blé, le seigle, l’orge et l’avoine. Le gluten peut être responsable d’intolérance, appelée “maladie cœliaque”.

Son introduction dans l’alimentation ne doit se faire qu’après le sixième mois et en prenant de nombreuses précautions.

A partir du cinquième mois, les céréales données au bébé doivent impérativement être sans gluten (principalement le maïs et le riz).

Les céréales entraînent une augmentation de la valeur énergétique du repas et une absorption plus lente des nutriments.

Cela conduit au maintien de façon plus prolongée de la glycémie et donc au retard de l’apparition de la sensation de faim, permettant ainsi une meilleure répartition des tétées.

Attention de ne pas en abuser : la suralimentation est génératrice de surpoids et d’obésité chez l’enfant.

Les céréales s’ajoutent tout d’abord dans le biberon dans une proportion de 3 à 5 %. Quelques mois plus tard, elles peuvent être préparées sous forme de bouillie dans l’assiette avec une concentration de 8 à 12 %. Vous devez prendre le blé comme céréale de base. Les céréales sont plus ou moins sucrées selon les marques. Choisissez de préférence les moins sucrées possible afin de ne pas transmettre à votre bébé un goût excessif au sucre.