Pourquoi les bébés régurgitent-ils?

Bébé 0 commentaires
Pourquoi les bébés regurigitent-ils

Avec l’arrivée d’un nouveau bébé, il est normal que nous ayons des doutes sur son développement. L’un des symptômes qui inquiète le plus les parents est la régurgitation et les vomissements du nourrisson: sont-ils normaux? Pourquoi surviennent-ils? Dois-je emmener mon enfant chez le pédiatre ou modifier quelque chose dans son alimentation?

La vérité est que la régurgitation est un phénomène très courant dans les premiers mois de la vie et dans la plupart des cas, elle n’a pas de conséquences négatives pour le bébé. Dans cet article, nous expliquons pourquoi les bébés régurgitent et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Pourquoi les bébés régurgitent-ils?

De nombreux parents s’inquiètent lorsque leur bébé recrache la nourriture qu’il a avalée. Parfois, cela se produit à la fin d’une tétée, ou même longtemps après. Cela peut également arriver lorsqu’il est couché ou qu’il change de position. C’est ce qu’on appelle la régurgitation. Contrairement aux vomissements, la nourriture retourne à la bouche sans effort apparent et n’est pas expulsée.

Pour comprendre pourquoi ce phénomène se produit, nous devons comprendre le rôle de l’œsophage dans le système digestif.

Comme vous le savez probablement déjà, l’œsophage est le «tube» qui relie l’estomac et la bouche. L’œsophage a un muscle à l’extrémité, le sphincter oesophagien, qui s’ouvre pour que la nourriture puisse passer dans l’estomac puis se ferme afin qu’elle ne puisse plus sortir.

Parfois, ce muscle ne se ferme pas correctement ou se détend, puis le contenu de l’estomac peut monter et se retrouver dans la bouche, entraînant des régurgitations ou des vomissements. C’est ce que l’on appelle le «reflux gastro-œsophagien».

Le reflux peut survenir à tout âge, mais il est particulièrement fréquent chez les bébés jusqu’à six mois, car leur sphincter œsophagien n’est pas encore complètement développé. De plus, l’alimentation liquide avec du lait maternel ou du lait maternisé favorise ces «fuites», car le liquide peut remonter plus facilement dans l’œsophage.

La régurgitation chez les bébés est un processus normal qui, en principe, ne constitue pas une maladie. Si le bébé est en bonne santé, prend du poids normalement et n’a aucun autre inconfort, nous pouvons être tranquilles en sachant que cela passera sûrement tout seul avec le temps.

Quand les régurgitations deviennent-elles un problème?

Parfois, les régurgitations peuvent être le signe d’un autre problème. Si le reflux est très fréquent ou dure longtemps, l’acidité du contenu de l’estomac peut irriter et endommager l’œsophage, produisant ce que l’on appelle le «reflux gastro-œsophagien compliqué».

En général, il est recommandé de consulter le pédiatre dans les cas suivants:

  • S’il y a des vomissements sévères ou persistants.
  • Si le bébé cesse de prendre du poids.
  • S’il pleure excessivement ou arrête de manger.
  • Si les vomissements ou les régurgitations sont verdâtres ou contiennent du sang.
  • Si le bébé montre des signes de déshydratation, par exemple, avoir la bouche sèche, uriner moins souvent, pleurer avec peu de larmes ou avoir une fontanelle enfoncée.

Que pouvons-nous faire pour améliorer la régurgitation?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les problèmes de régurgitation s’améliorent généralement à mesure que le bébé grandit et disparaissent généralement d’eux-mêmes. Mais il existe un certain nombre de mesures qui peuvent être prises pour réduire le nombre d’épisodes de reflux. Consultez votre pédiatre pour savoir lesquels peuvent être indiqués pour votre bébé.

  • Si le bébé est allaité, il est conseillé qu’il continue.
  • Si le bébé boit du lait maternisé, il est possible d’utiliser un produit spécial pour améliorer les problèmes de régurgitation. En règle générale, les formules «anti-régurgitation» sont plus épaisses, ce qui rend difficile le retour du contenu de l’estomac dans la bouche. Nutribén® propose du lait anti-régurgitation de 1ère et 2ème étape.
  • Empêchez le bébé de boire trop de lait à la fois ou de manger trop rapidement. Le nourrir plus souvent, mais en plus petites quantités, peut être conseillé.
  • Le faire éructer plus souvent, pendant et après les tétées.
  • Ne pas le mettre pas au lit immédiatement après les tétées, mais le garder en position verticale. Il faut également éviter les jeux ou mouvements brusques juste après avoir mangé.
  • La posture semi-assise peut provoquer plus d’épisodes de reflux et de régurgitation, il est donc conseillé de l’éviter. Il vaut mieux coucher le bébé sur le dos.

Comme nous l’avons dit, la régurgitation ne doit pas être un symptôme alarmant, mais rester attentif à chaque tétée peut nous aider à évaluer s’il s’agit d’épisodes spécifiques ou si cela dure plus longtemps, dans ce dernier cas, il est recommandé de rendre visite à votre pédiatre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *